NOTRE HISTOIRE

        C’est dans la prière et dans l’exercice de son don d’évangéliste que Daniel Gagné vient à croire que Dieu voulait établir une œuvre à Joliette. Il vint donc s’installer à Notre-Dames-des-Prairies et tient une première réunion de prière en août 1999. M. Gagné fait l’achat d’une maison avec garage afin de pouvoir y tenir des réunions chrétiennes. C’est ainsi que le premier culte dominicale se tiens dans son garage le 12 septembre 1999. Par la suite, des efforts d’évangélisation sont mis en place pour atteindre la population : déjeuner de l’espoir, sortie d’évangélisation un samedi par mois, concerts... Dès le premier Noël, l’assistance est de 20 personnes.

 

        Au début de l’année 2000, il devient évident qu’il faut penser à relocaliser l’assemblée. Une équipe de responsables se rendent aux 3000 visitation pour visiter un ancien club: «le Trotteur»! Bien que le prix initial exigé soit de 125 000$ (l’Église n’a que 5000$ en caisse), le prix chute à 75 000$. Avant même de pouvoir l’acheter, l’assemblée doit devenir une corporation. Elle obtient sa charte le 2 juin 2000. Puis, c’est le miracle. L’Église reçoit un don inattendu de 60 000$ d’un généreux chrétien, M. Héron. Combiné avec les augmentations d’offrandes depuis janvier, les membres du comité d’implantation de l’église Vie Nouvelle complètent les démarches d’achat du lieu de culte

Cependant, il y a beaucoup à faire pour transformer ce bâtiment. Après des semaines d’efforts, les chrétiens peuvent se réunir dans le sous-sol avec une trentaine de croyants. Par la suite, de nombreux dons affluents d’aussi loin que la Colombie-Britannique. Ainsi, les travaux de rénovation de la salle de culte, des bureaux et du portique d’en haut purent se réaliser avec force et créativité. Des gens de Terrebonne, de Repentigny, de Trois-Rivières, de Stratroy, de Napanee… viennent prêter mains fortes. Le coût total de l’achat et des travaux atteindra 180 000$ et après 4 ans et demi, l’édifice est payé en entier.

 

       Le premier culte dans la salle principale se fait le Vendredi Saint 2001. Dès 2002, l’église a commencée à faire des baptêmes presqu’à chaque année. En 2003, l’église fait l’acquisition de 15 000 pi carré de terrain en vue construire un jour un «centre d’entraide et de spiritualité». En 2004, on pouvait compter des personnes venant d’au moins 6 arrières plan dénominationnel différent (baptiste, pentecôtiste, Landmark, mennonites, frères…). Un beau défi doctrinal! Viens ensuite la mise en place de certains ministères tels les hommes, femmes, jeunesse,.., Le ministère de J-Beq vient à chaque été pour couvrir la région de l’Évangile.

 

        Ayant complété le travail que le seigneur lui avait demandé à Joliette, le pasteur Daniel Gagné décide de quitter en Juin 2006 pour aller démarrer une œuvre à Saint-Constant. Le pasteur Louis Bourque et l’assemblée de Terrebonne va assurer l’intérim afin d’accompagner l’église dans ces temps difficiles. Au début de l’année 2008, la constitution de l’église est adoptée et permet la formation du premier conseil d’Anciens et de Diacres. Par la suite, l’assemblée entreprend les démarches de recherche d’un nouveau pasteur. Elle approche Stéphane Gagné de Saint-Georges de Beauce. Ce dernier vient prêcher en Novembre 2008. L’église prend un vote au printemps 2009 et Stéphane se joint à l’assemblée le 1er août de la même année.

 

        Après une année de rencontres et de découvertes, l’équipe pastorale et un comité de réflexion convient d’établir un réseau d’églises maisons qui servira à la fois de lieu d’édification chrétienne ainsi que de lieux de salut pour les incroyants. Par ces «refuges», l’assemblée veut continuer d’atteindre la région de Lanaudière pour Christ comme elle le fait depuis le début de son existence.